Skip to content

The 5 developments of restoration in 2023

  • TRENDING

Une étude, publicée par KPMG, Gira et L’Addition, analyze developments of the sector of restoration in 2022, Première année de pleine ouverture des lieux de restauration depuis la crise sanitaire.

Cinq tendances-clés se dégagent :

-The business exercise of the restaurateurs is elevated by the pleasure of the purchasers.

Les restaurateurs, who haven’t survived the Covid disaster, are largely optimistic thanks au rattrapage of « plaisir » des purchasers, who reviennent dans leurs établissements, and passent plus de temps, and dépensent plus.

3 indicadores passent au vert : chiffre d’affaires, ticket moyen et panier moyen. In 2022, the CA is at a croissance of seven% in comparison with 2019, the ticket worth will increase to 11.2% (quantity of the ticket de la desk) and the panier cash at + 15.2% (amount of cash from consumption pair individual).

-Coût des matières premieres et stratégies d’achat sont les priorités des restaurateurs

In development of two factors for rapport to 2019, le coût des matières premieres signify désormais 34.2 % du CA HT des restaurateurs.

Le prime 8 des plus fortes hausses : + 400% pour l’huile de friture, + 300% pour l’huile d’olive, mayonnaise et moutarde, + 200% pour les olives et vinaigre, + 150% pour les viennoiseries et + 100% pour le beurre. La stratégie d’achat fait partie des enjeux prioritaires des restaurateurs.

-The restaurateurs reinvent a mannequin of human assets

83% of restaurateurs are recruiting after the Covid 19 well being disaster. Face à cette difficulté, ceux-ci ont réinventé leur politique RH: 48% de entre eux declarent avoir elevated les rémunérations, 54% ont adapté les horaires de leurs salariés et 31% s’orientent vers le recruitement de nouveaux profils.

With a chiffre d’affaires en croissance of seven% and a drop of 0.7 equal temps plein (ETP) for a similar interval, the productiveness of the sector’s salaries with a spectacular bond of 25%.

-L’inflation doesn’t weigh on the outcomes depend of the restaurateurs

In 2022, Les energétiques des restaurateurs ont été absorbed par la hausse de leur chiffre d’affairesthis evolution will probably be à surveiller in 2023.

Toutefois, 87% of the restaurateurs soulignent être confrontés à cette problématique de l’influence sur leurs coûts de construction de l’inflation forte pesant sur les matières premieres comme sur l’énergie.

-2023 : between optimism and crainte des restaurateurs sur leur rentabilité et leur résilience

If 1 restaurateur sur 2 est optimiste pour son chiffre d’affaires en 203, moins d’un tiers can even be assured quantum of profitability to come back from the affair. D’autant that the title of liquidations judiciaires burst into normality: lThe sinistralité is growing from 102% in 2022 to rapport in 2021.

Different notes: 52% of the restaurateurs point out that they undergo their journeys to the PGE, and 75% of the restaurateurs, this help is encore used for traversing the trespassing intervals.

The evolution of vitality fees and first supplies pourraient selon eux, ne plus être absorbed in 2023 by the hausse de leur chiffre d’affaires, ce qui dégraderait, de facto, leur rentabilité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *