Skip to content

Spotify veut révolutionner l’utilization du podcast – Entreprises

  • TRENDING

Chief sur le marché de la musique en streaming, l’entreprise suédoise Spotify s’curiosity désormais aussi à d’autres domaines de l’audio, como le podcast et le livre audio, que l’entreprise compte également révolutionner. Amongst them with Antoine Monin, they’re directeur pour la France et le Benelux. The interview with him was carried out on the finish of December, earlier than the announcement of the suppression of 6% of his results of the corporate.

After a while, Spotify is illustrée by a jolie collection of acquisitions: Podsights, Chartable, Megaphone, Anchor, Pods… Le fil rouge? Son ambition de prendre pied quickly sur un nouveau marché audio: celui du podcast. A technique that Antoine Monin, managing director for France and Benelux, decrypts us in an unique leisure.

After a while, Spotify is illustrée by a jolie collection of acquisitions: Podsights, Chartable, Megaphone, Anchor, Pods… Le fil rouge? Son ambition de prendre pied quickly sur un nouveau marché audio: celui du podcast. A technique that Antoine Monin, managing director for France and Benelux, decrypts us in an unique leisure. TRENDS-TENDANCES. Remark is Spotify in Belgium? ANTOINE MONIN. De manière générale, Spotify behaves three effectively on this planet. Et particulièrement en Europe parce que c’est son marché d’origine, étant une entreprise suédoise. Dans des pays comme la Suède, l’Angleterre, l’Allemagne, nous sommes très forts. Aux Pays-Bas, on est dans un marché hyper-mature en matière de streaming: on se rapproche des usages scandinavias où le marché est mature à 70 ou 80%. La France, par contre, is in retard. On y est plutôt sur une adoption de nouveaux usages de l’ordre de 30%. En matière de pénétration du marché, la Belgique est entre les deux. On a sure endroits où le taux d’adoption is rapproche de celui de la France, with an vital bodily marché and a 50/50 stability with streaming. Mais une different partie du marché se reproach des usages adopted aux Pays-Bas. On this south is a croissance with two chiffres. Beaucoup de nouveaux utilisateurs peuvent encore être conquis. Qu’est-ce que cela donne en termes de components de marché? On ne talk pas nos chiffres par marchés mais Spotify est chief dans le mundo, c’est une évidence. Pour beaucoup de gens, le streaming, c’est Spotify. A peu comme la recherche sur web, c’est Google… Ce n’est pas une comparaison que nous apprécions parce qu’elle n’est pas correcte. D’abord appears to have a European DNA, inversely from giant firms resembling Google, Fb, and so on. Ensuite, evidently nous sommes dans a marché très concurrentiel. La répartition des components de marché n’est pas du tout equivalente à la recherche en ligne que vous citez. If you take a look at the worldwide march, Spotify situates itself between 30 and 35% of the march and the opposite 65% are divided between Apple, YouTube, Amazon, Deezer, and so on. Il s’agit donc d’un marché très fragmenté et c’est intéressant automotive cela nous pousse à innovate et investir. avoir un marché concurrentiel, mais on insiste beaucoup sur le fait d’avoir une saine concurrence. Dans certains cas, nous sommes aussi dépendants de nos concurrentes. We take into account them loyal to sure practices on the a part of Apple, notably the politics that the group has with the App Retailer, the tax on the funds that apply to the functions, and so on. Il ya peu, nous avons lancé l’achat de livres audios aux Etats-Unis, et l’expérience est désastreuse pour les utilisateurs d’iOS à trigger des barrières mises en place par Apple! A file aussi été déposé devant la Fee européenne. Apple cannot cross être juge et partie, être à la fois plateforme d’functions et lancer des applis concurrentes à celles qui se trouvent sur son retailer. . L’idée est-elle de proposer toujours plus de contenus pour rendre la plateforme plus addictive et justifier l’abonnement? Partly. Nous nous sommes rendu compte that nous avons réussi à révolutionner le modèle de la musique. Il ne faut pas oublier que voici 15 ou 20 ans, l’ancien modèle se cherchait et allait se transformer fundamentalamente. On demand that allait être l’utilization qui séduirait les utilisateurs. Spotify a réussi à transformer l’utilization et la manière dont on consomme la musique. Alors, on s’est demandé pourquoi ne pas proposer cette même révolution et cette même amélioration de l’expérience utilisateur à d’autres secteurs de l’audio. We’ve discovered that within the domaine du podcast – an rising format in sure international locations of Europe extra extremely consommé aux Etats-Unis – nous n’avions pas la même qualité d’expérience than the present platforms. Par ailleurs, a distinct level of our technique is to spend money on the contents, to accompany the creators to distinguish themselves from the rivals, with the unique and unique podcasts. Additionally works with native podcasts (digital audio applications particularly created for digital broadcasting, Ndlr) in additional than a big viewers. On depend in effet pas moins de 456 million d’utilisateurs dans le monde. Cela leur fait un bassin d’viewers enorme, selon les différentes langues. Remark your intervention on the content material of the podcasts is concrétise-t-elle? On acquiert les droits d’exploitation et on investit dans les contenus pour les faire naître. In France, for instance, L’Heure du Monde, the podcast du journal Le Monde, is absolutely financed by Spotify. L’idee est de proposer de nouveaux contenus mais aussi d’inciter le public francophone, qui n’a pas l’habitude d’écouter des information en podcast, à adopter progressivement ce nouvel utilization. On investit pour creer l’utilization. Parfois, apparel des créateurs qui ne pas des médias classiques, como le basketteur Tony Parker. Là, on finance the manufacturing of podcasts, which grew to become unique Spotify. The opposite a part of our investissements goes to the earnings of monetization (primarily the publicity, Ndlr) who rémunèrent les créateurs. On developpe donc beaucoup d’outils, mis à la disposition des créateurs de podcasts. Dans le cas des podcasts, vous ne payez donc pas les créateurs selon le nombre d’écoutes, comme c’est le cas pour les musicians? All à fait. After its debut, the accords that it’s with the ayants proper of the music supply that 70% of our revenue are alloués leur. Pour le podcast, l’idee est de developper un nouveau marché de la publicité lié au podcast. Ainsi, les revenus liés à un abonnement Spotify ne serviente en rien les créateurs de podcasts? Non, ils vont a la musique. The utilization of podcasts is three totally different. Sure capabilities of the premium subscription to Spotify do not have the music: the music in shuffle mode, the playlists, the music offline, and so on. Quand on écoute des podcasts, on ne fait pas de playlist, and so on. Il sont donc accessibles sans paywall (cost, Ndlr) à tous les utilisateurs. Et en ce qui concerne le libre audio? Là, on est sur un modèle d’achat à la carte. This can be a check launched solely on the Anglophone marches pour l’immediate (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, and so on.). On the acquisition on our internet platform and the browser on Spotify on iOS, or instantly by way of our software whether it is on Android. C’est étonnant de proposing un modèle à la carte pour une société qui a révolutionné l’écoute musicale sur base d’un abonnement… Voilà pourquoi je précise que c’est un check. On ne s’interdit pas d’essayer d’autres modèles avec l’audio e-book. Mais pour l’immediate, on analyze surtout la qualité de l’expérience utilisateur des lecteurs. A propos de modèle enterprise dans la musique, remark évoluent les revenus de la publicité et ceux de l’abonnement? La dynamique évolue très vite, tant du côté de l’abonnement que du gratuit. Dans les marchés matures, comme en Europe ou aux Etats-Unis, on enregistre de fortes croissances du nombre d’abonnés. Mais voici deux ans, on a ouvert dans 100 pays supplémentaires. Et quan on passe de 80 à 180 marchés, on arriving within the pays de l’Asie du Sud-Est ou d’Afrique, où les usages sont très différentes en raison, notamment, d’un taux de pénétration différent du smartphone. On s’adaptes, on and proposes totally different experiences, just like the Spotify Mild qui consomme moins de datas. Dans ces pays, on n’est pas sur des marchés avec abonnement, mais plutôt avec du gratuit et de la pub. Au niveau international, nos revenus publicitaires grandissent plus vite automotive on half de plus loin. Ils characterize 10% voici deux ans, and 13% upkeep. Mais le marché de l’audio publicitaire dans le streaming est encore naissant, y compris en Europe. The potential of the croissance is gigantic. Ce sont des marchés où les annonceurs achètent encore beaucoup auprès des médias audiovisuels traditionnels. Beaucoup d’artistes s’interrogent encore aujourd’hui sur le modèle du streaming musical et estiment que cela ne leur rapporte pas assez. Certains, like Pascal Obispo, utterly quittent the streaming pour lancer leur propre offre… C’est un sujet très importante et on n’oublie pas que Spotify est arrivé when the marché de la musique connaissait une crise totale, qu’il n ‘and there’s no enterprise mannequin who’s indifferent and who’s sued if the music doesn’t turn into free. Nous sommes parvenus à résoudre en grande partie ce probleme de valeur économique du marché. Apple sells the identical music by way of iTunes… ITunes has by no means been décollé à hauteur de ce that streaming permits. iTunes a été une passerelle mais le téléchargement n’a by no means pris le relais. On n’était pas au niveau du chiffre d’affaires que générait, au départ, la musique enregistrée. Aujourd’hui, grâce au streaming, on starting à retrouver la valeur globale qu’avait la musique à ses plus grandes années. Donc, in your recréer de la valeur pour la musique et les artistes. Remark cette valeur est partagée, c’est une different query. Nous versons environ 70% de nos revenus aux ayants droit mais nous ne les versons pas directement aux artistes. Nous ne savons pas combien gagnent les artistes. Cela dépend s’ils ont un contrat avec un label ou pas et du kind de contrat. Aujourd’hui, les artistes ont le choix du modèle. Ce n’était pas le cas il ya 20 ans. Pas mal d’études montrent par ailleurs qu’il ya plus d’artistes qui gagnent leur vie aujourd’hui grace à la musique qu’à l’époque du CD. Avant, on avait un marché dicté par l’offre. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas: c’est la demande qui est là. Et il n’y a plus de barrière à l’entrée. Donc, c’est à la fois fantastique et complicé. Il ya plusieurs thousands and thousands de créateurs sur Spotify. Soyons clairs: ils ne seront jamais plusieurs thousands and thousands à gagner leur vie. Even in opposition to one another, they’ve an opportunity to return.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *