Skip to content

Bodily or digital commerce: the consumption tendencies of the BNP Paribas Alternate

  • TRENDING

After greater than 20 years, the consultants of The Exchanger BNP Paribas Private Finance decrypt the habitudes d’achat et les arbitrages budgétaires des Français, due to a singular plateform of études en France et en Europe réalisée avec l’aide de Kantar sur le terrain, The Entry Panel. Tous les deux ans, 5,000 people representing the French inhabitants are questioned a few hundred inquiries to contribute a 360° imaginative and prescient of the way of understanding and evolution. An outil exceptionnel qui croise des tens of millions of données et permet de comprehend leurs habitudes de vie, remark ils consomment et dépensent, pourquoi, combien, et auprès de quelles marques.

For the primary time, the BNP Paribas Private Finance Exchanger unveiled the ensemble of the outcomes of the cette enquête, launched in 2022 and divided into six events (I communicated particulars of the 4 premieres). Ils offrent l’event de determinar en quoi la crise sanitaire a modified de manière perenne ou non les usages et attitudes des consommateurs Français, in particulier dans leurs arbitrages entre physique et digital.

Avec un enseignement majeur: le physique fait de la résistance. Contrairement aux idées reçues et aux usages surtout concentrés dans une grande ville comme Paris, le tout Web, le paiement sur cellular, la généralisation du QR Code ou le commerce sur les réseaux sociaux ne constituent pas (encore) les modes de consommation et d’ achat les plus repandus in France. Le bon vieux magasin a encore ses adeptes. Mais pas tout seul et pas comme avant.

La livraison, second clé du parcours shopper?

With the intensification of web chats after the pandemic, freedom has grow to be a transparent second for shopper parks. One 12 months in the past, Fast Commerce made the massive titles with an explosion of artists like Gorillas, Flink, Cajoo, or encore Gopuff distributors competing with conventional distributors. Aujourd’hui, leur promesse d’une « livraison en 10 minutes » evolves right into a terminologie plus impartial, « quelques minutes », cherchant à répondre à a kiss of reliability plus that of rapidity from the a part of the buyer.

Seulement 13% des Français ont recourses à un service de livraison à domicile pour leurs programs alimentarires, en hausse depuis la période « pre-Covid » (+ 3 factors par rapport à janvier 2020). There’s a robust disparité selon le lieu d’habitation, en lien avec les affords proposées. 28% of Parisiens or inhabitants of the Parisian agglomération and ont eu recours au cours des 12 derniers mois. That is why the development is essentially the most notable: + 8 factors for rapport in January 2020. The inhabitants of huge cities (greater than 100,000 inhabitants) are additionally distinguished: 19% of the service used. Alternatively, these practices are three small individuals in rural communities or within the small cities of moins with 10,000 inhabitants (respectively 8% and 10% of the inhabitants).

The nice gagnant of the « post-Covid » interval indeniably stays the Drive. 27% from Français and ont eu recours au cours des 12 derniers mois (+ 7 factors vs 2020). Cependant that the engorgement I noticed in the course of the intervals of confinement is that I didn’t return. Plus du tiers des Français utilisaient ce service, after a complementary examine launched in September 2020 by the Alternate.

Sure rural areas They’re adressés par les companies de livraison à domicile, ils sont logiquement les champions du Drive : 31% between eux and ont recours, in development of +8 factors for rapport to January 2020. Alternatively, Seoul 14% of Parisiens or inhabitants of the agglomération utilisent ce service, though this follow is globally nicely distributed within the different sorts of citiesand purchase dans les grandes villes de plus 100,000 inhabitants (25%).

Out of the alimentary sector, livraison has grow to be a vital subject that may have an effect on the ensemble of commerce. 21 % des Français ont used the Click on & Accumulate pour leurs achats non alimentarires au cours des 12 derniers mois. Là encore, cette pratique connu a robust development comparatively à la période pre-Covid (+ 9 factors par rapport à janvier 2020). If the urbains, inhabitant des villes de plus de 100 000 inhabitants ou Paris et son agglomération, ont benefit tendance à adopter ce service (25% d’entre eux), l’opposition villes / campagnes est nettement moins marquée que dans le secteur alimentarire. I anticipate that the supply will likely be developed, in dehors des grands facilities urbains.

Le digital, fossoyeur ou nouveau souffle pour le magasin?

The well being disaster and confinements successifs ont, assurément, engendered an acceleration of the digitization des Français. Cependant, il s’agit d’une digitalisation à deux vitesses, laissant des populations largement exclues. What impacts long run on the world of commerce? Le digital peut-il devenir le fossoyeur du magasin?

L’achat sur Web s’est désormais banalisé. If the quasi-totalité des Français (94%, + 2 factors vs January 2020) acheté au moins une fois sur Web au cours des 12 derniers mois, the well being disaster has engendered a exceptional enhance within the frequency of achat. 72% of on-line achètent achetent au moins une fois par mois, soit une development de + 6 factors par rapport a la obscure de janvier 2020.. Cela reste restricted: seulement 19% des Français déclarent avoir acheté sur plus 5 différent web websites, au cours des 12 derniers mois. The pattern était similaire avant le Covid.

The Smartphone occupies a central place within the quotidien des Français : 86% of these of their sont équipés, in development of +4 factors for rapport in January 2020. Le taux d’équipement en ordinateurs, fixes ou portables, demeure également très elevé (83%), misplaced a drop of -4 factors vs January 2020. C’est surtout parmi les jeunes générations qu’il est en recul : 64% des 18 -29 ans in sont équipés (-11 factors). I foresee that the Smartphone will pourrait should change the opposite digital outils (PC, tablets…) dans de nombreux usages. Malgré une belle development, les assistants vocaux (Amazon Echo, Google Dwelling…) relaxation encore et toujours peu répandus. Seulement 17% des Français in sont endowments (+ 6 factors vs 2020).

The usages of smartphones and tablets didn’t explode after 2020. Parmi ceux qui ont le plus progressé, citons le m-commerce : 42 % of the Français achètent désormais sur Web through leur smartphone ou tablette, in development of + 10 factors par rapport à January 2020. The QR-codemy à l’honneur in the course of the pandémie, this lui, I used for 36% of the Frenchpour get hold of des informations sur un produit en magasin.

On a world foundation, if the autour usages of the smartphone are multiplied, they’re encore loin d’être majoritaires dans l’ensemble de la inhabitants française. Cela illustre une digitalisation à 2 vitesses dont certaines populations stay encore largely excludes, les seniors en tête. A titre d’exemple, Seoul 26% of these over 60 years previous entry the Web through their smartphone or pill, towards 57% of these 30-44 years previous.

Parmi les usages que sont développés, tout en remaining largement minoritaires, il faut citerl’utilisation du smartphone pour payer en magasin : 11 % des Français ont adopted this follow (+ 4 factors vs 2020). Mais il s’agit avant tout d’une pratique que se développe Paris et dans are agglomération additionally dans les grandes villes de plus 100,000 inhabitants, respectively, with 16% (+ 4 factors vs 2020) and 14% (+5 factors vs 2020) d’utilisateurs. Inversely, Seoul has 9% of rural and ont recourses.

in outre, That is for younger people who find themselves on the go for essentially the most répandue: 20% from 18-29 years in sont adeptes (in development of + 6 factors for rapport in January 2020). Inversely, Seoul 6% from 60 years and plus ont franchi le pas (+2 factors vs 2020). Les familles aisées, avec des enfants de moins de 15 ans, comptent aussi parmi les más grandes utilisatrices de ce service (19%).

Après la voix, les réseaux sociaux, l’avenir du commerce?

If there’s a follow that’s significantly intensified after the pandemic, it’s nicely using réseaux sociaux, devenus des médias essentiels, notamment parmi les moins de 30 ans. Cette accélération des usages doit pousser les marques à les considérer comme un level de contact majeur dans leur stratégie de développement et de fidélisation.

If Fb demeure le réseau social avec le plus grand nombre d’utilisateurs (68% des Français déclarent l’utiliser), il est en perte vitesse auprès des 18-29 ans (56% d’utilisateurs, in baisse de 11 factors par rapport to January 2020). Inversely, Instagram pull son épingle du jeu. Il compte 37% de Français utilisateurs (+ 10 factors, for rapport à janvier 2020) et devient the first social reseau auprès des 18-29 ans avec 70 % d’utilisateurs (+5 factors). Snapchat arrive in seconde place parmi cette classe d’age, with 60% d’utilisateurs (towards 23% parmi l’ensemble des Français). Au-delà de ces réseaux «historiques», il convient de noter le poids essential que représente déjà TikTok (40% of 18-29 year-olds versus 16% of Français), réseau qui fait la half belle aux movies, immediately relayées à grande échelle. If they’re identify d’utilisateurs reste encore faible, twitch, who initially tackle the neighborhood of players, can also be distinguished by younger individuals: 18% among the many helpful (in comparison with 6% in Français) and amongst those that are left adept.

Combine absolutely the réseaux sociaux dans sa stratégie n’est donc plus an possibility mais une nécessité pour les marques. Pour autant, l’achat through les réseaux sociaux n’apparel pour l’on the spot que peu d’utilisateurs: seouls 10 % des Français ont acheté through ce canalau cours des 12 deniers mois.The younger generations are distinguished by the encore: 20% of these 18-29 years previous ont franchi le cap, soit three greater than these over 60 years previous (6%).

Purchase Now Pay Later, a service réservé aux Français les plus contraints financière?

After the meeting in puissance d’acteurs tels Klarna, Alma ou Floa Financial institution, le Purchase Now Pay Later a fait partie des nouveaux mots marquants de l’année écoulée. Pour autant, l’usages des facilités de paiement n’est pas une nouveauté. Quels usages les Français en font-ils, significantly en ligne? Ces companies sont-ils seulement prisés par les Français les plus contraints?

globally, the follow is left particularly anchored within the habits of consommation des Français: 33% d’entre eux déclarent avoir utilisé des paiement facilités en ligne au cours des 12 derniers mois. Dans le element, 27 % ont payé leurs achats On-line en plusieurs fois (3 or 4 fois par exemple) et 19 % ont eu recours au report de paiementqu’il s’agisse d’un paiement après réception et essai des produits ou d’un paiement reported de semaines ou mois.

Les jeunes se montrent particulièrement seduits par ce kind d’offres: 51% from 18-29 years previous ont used the web paiement amenities au cours des 12 derniers mois. Les familles avec des enfants de moins de 15 ans fontin addition they partie des adeptes du paiement fractionné comme du report de paiement (Purchase Now Pay Later), sur Web : 47% ont recourses to paiement amenities. Ce chiffre est similaire quel que soit le niveau d’aisance des familles.

Au-delà de ces socio-demographic traits, plus les acheteurs On-line sont des purchasers réguliers, plus ils utilisent des facilités de paiement on-line : 42 % of purchasers achetant au moins une fois par mois sur Web font appel à ce service ; ils ne sont que 19 % parmi les purchasers plus occasionnels (moins d’un achat par mois).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *