Skip to content

IBM supprime à son tour 3,900 emplois – Entreprises

  • TRENDING

After the imprecise de licenciements chez Alphabet, Meta, Amazon, or encotre Twitter, c’est au tour de l’entreprise technologique IBM de supprimer 3,900 emplois. The agency annoncé mercredi separates itself from près d’1.5% of its personnel.

The Société d’Armonk (Etat de New York) has not expressly talked about ces suppressions of employment nor of their outcomes launch, revealed deserves, nor within the phone convention presentation of their quarterly counts. The administrators ont seulement evoqué an exceptionnelle cost of 300 million {dollars}, qui correspond, selon la supply, au coût du plan social. Ce coût “est entièrement lié à la secission de Kyndryl et à la cession de l’activité santé”, a indicated a porte-parole à l’AFP.

“Ces mesures n’ont pas été prizes sur la base des performances de 2022 ou des projections sur 2023“, at-il précisé. In 2021, IBM will scindé du reste du groupe ses activités de conseil et de upkeep de systèmes d’data, l’une des branches historiques de la société mais moins porteuses que l’informatique à distance (cloud), dans lequel il a investi massivement. La nouvelle entité née de cette scission a été baptisée Kyndryl Et est entrée in Bourse in November 2021.

Quant à l’activité relative au recueil et à l’analyse de données dans le milieu médical, qui faisait partie de la división Watson Well being, elle a été vendue, début 2022, à la société d’investissement Francisco Companions. If the posts involved by the social plan étaient effectively restés dans le giron d’IBM après ces deux separations, il s’agit de capabilities liées à ces deux actions, based on the supply.

IBM additionally revealed mercredi its outcomes of the fourth quarter, with a chiffre d’affaires of 16.7 billion {dollars} (15.3 billion euros), ce qui est similaire aux résultats de l’année précédente et même mieux qu’escompté. Le bénéfice par motion équivaut à 3.60 {dollars}, soit un peu plus ce qui était prognosticated. The CEO of IBM, Arvind Krishna, tries to bolster the place of the group within the march of the cloud. L’année passedée, les revenus de cette branche as much as 11%, at 22.4 billion {dollars}.

The Société d’Armonk (Etat de New York) has not expressly talked about ces suppressions of employment nor of their outcomes launch, revealed deserves, nor within the phone convention presentation of their quarterly counts. The administrators ont seulement évoqué an exceptionnelle cost of 300 million {dollars}, which corresponds, based on the supply, au coût du plan social. Ce coût “est entièrement lié à la secission de Kyndryl et à la cession de l’activité santé”, a indicated a porte-parole à l’AFP. “Ces mesures n’ont pas été prizes sur la base des performances de 2022 ou des projectiones sur 2023”, at-il précisé. In 2021, IBM will divest from the remainder of the group its actions of council and upkeep of knowledge techniques, one of many historic branches of the corporate extra vital than distant computing (cloud), after the investigation massively. La nouvelle entité née de cette spission a été baptisée Kyndryl est entrée en Bourse en november 2021. a été vendue, début 2022, à la société d’investissement Francisco Companions. If the posts involved by the social plan étaient effectively restés dans le giron d’IBM après ces deux separations, il s’agit de capabilities liées à ces deux actions, based on the supply. IBM additionally revealed its mercredi ends in the fourth quarter, with a chiffre d’affaires of 16.7 billion {dollars} (15.3 billion euros), which has similarities to the outcomes of the earlier 12 months and the identical quantity that escompté Le bénéfice par motion équivaut à 3.60 {dollars}, soit un peu plus ce qui était prognosticated. The CEO of IBM, Arvind Krishna, tries to bolster the place of the group within the march of the cloud. L’année passedée, les revenus de cette branche as much as 11%, at 22.4 billion {dollars}.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *