Skip to content

de nouvelles cartes à jouer pour la société L’Album du membership, impressed by the géant Panini

  • SOCIETY

Toujours chief sur le marché français des golf equipment sportifs amateurs ou professional, avec plus de 1,000 albums déjà réalisés, l’entreprise gagne peu à peu du terrain sur le créneau des écoles et des entreprises. « Les écoles, on l’a lance…

Toujours chief sur le marché français des golf equipment sportifs amateurs ou professional, avec plus de 1,000 albums déjà réalisés, l’entreprise gagne peu à peu du terrain sur le créneau des écoles et des entreprises. « Les écoles, on l’a l’ancé il ya trois ans, et frankement chaque projet qu’on fait ça cartonne », savored Luzien Frank Martel, fondateur de l’entreprise après dex-sept années dans l’édition de coffrets cadeaux kind Smartbox, to Madrid.

Within the debut of the 12 months 2023, the previous Arin soccer graduate, désormais à fond dans le padel, will rejoice d’avoir déjà edité a complete of round 1,500 albums throughout France, «dont 300 rien que cette année », dit-il. The sports activities collectives stay the number one cible, and soccer logically arrives in tête des disciplines qui s’y intéressent.

« Il ya le foot, mais on travaille aussi beaucoup avec des golf equipment de rugby, de basket-ball et de handball. On a fait un peu de volley, du hockey sur glace, du hockey sur gazon et on a également eu des calls for pour des sports activities individuels », déroule-t-il en citant des examples dans le tennis, la gymnastique, l’athlétisme ou desk tennis

« Pas que le sport »

All sports activities are nicely sûr eligible. However the drive of Frank Martel est d’avoir très vite saisi qu’il n’y avait «pas que le sport». Au fil des ans, L’Album du membership ainsi eu l’event de travailler avec des campsites, des associations de commerçants, des cupboards comptables ou des casernes de pompiers. « En fait on peut tout imaginer, mais en ce second, nos principaux axes de developpement, ce sont les entreprises et les écoles. »

On each imaginer, extra in the mean time, our major axes of improvement, these are the businesses and colleges

Deux nouvelles sociétés ont été créées pour adapter les offres à ces nouveaux purchasers. The premiere, named L’Album VIP s’invite sur le marché des stratégies staff constructing, des conventions annuelles ou des événements kind anniversaires. « L’intérêt pour les grandes entreprises c’est que les salariés échangent entre eux afin de mieux se connaître. Le système des vignettes s’y prête assez bien », vante-t-il.

Des beaux espoirs sont également placés dans l’autre société, L’Album de l’école. «On a launching our first venture juste forward of confinement et, depuis, chaque projet qu’on fait ça, cartonne vraiment», prolonge-t-il en évoquant «des taux de remplissage bien supérieurs». “C’est essential parce que, la clé, c’est l’engouement qu’il ya autour”, mark le Luzien.

Some examples

Du membership de campagne aux constructions professional, Frank Martel cites, par instance, côté foot le PSG (novice divisions), le Crimson Star, le SCO Angers, ou le Soccer membership de Lyon sans oublier bien sûr l’Arin luzien, à deux reprises . Côté rugby, le SJLO et l’Emak Hor (entente Arcangues-Bassussarry) côtoient le Stade Français. S’y ajoutent localement, amongst others, the JAB or the Stade Hendayais handball. Parmi les derniers signés: the Mouguerre soccer membership.

new concepts

C’est d’autant plus essential que le modèle économique est avant tout base sur l’achat de vignettes, sur lequel l’entreprise reçoit un pourcentage. Cette dynamique d’achat puis d’échange avait évidemment été mise à mal par l’épidémie sanitaire. La hausse récente du coût du papier et des coûts en général ne fait évidemment pas non plus son affaire. « Ça a été très dur, mais l’an dernier, on est revenu à notre niveau d’avant-Covid et là ça repart à la hausse », proceed d’y croire Frank Martel.

L’espoir de faire encore grandir l’entreprise est attisé par de nouvelles idées. The following date: « faire financer les albums par des partenaires », livre-t-il. Des pourparlers sont d’ores et déjà en cours avec «des sociétés qui souhaitent développer leur picture de soutien au sport novice autrement qu’à travers le financement des traditionnels équipements kind maillots, ballons ou autre », partage-t-il.

100 vignettes sur la ville de Saint-Jean-de-Luz, ce serait sympa, non ?

Le Luzien souhaite aussi travailler avec des collectivités ou instituciones, dans un goal de promotion touristique ou économique. « On l’a déjà fait avec une petite ville dans le Nord (Ronchin, NDLR), avec la mise en valeur de monuments et de rues. Ça peut aussi se décliner autour des artisans et des retailers ou des personnalités, par exemple dans le domaine de l’histoire ou de la tradition », développe-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *