Skip to content

Are the billionaires helpful to society?

  • SOCIETY


Les ultrariches, à l’picture de Invoice Gates, doivent-ils disparaître, como le souhaite l’ONG Oxfam ? The economists are usually not convaincus.

AFP

Plus de riches, plus de pauvres

L’organisation, dont la huge mission est de lutter contre la pauvreté et les injustices…

Les ultrariches, à l'image de Bill Gates, doivent-ils disparaître, como le souhaite l'ONG Oxfam ?  The economists are not convaincus.


Les ultrariches, à l’picture de Invoice Gates, doivent-ils disparaître, como le souhaite l’ONG Oxfam ? The economists are usually not convaincus.

AFP

Plus de riches, plus de pauvres

L’organisation, dont la huge mission est de lutter contre la pauvreté et les injustices, a la dent dure contre les plus riches, estimant que chaque milliardaire «represente un échec de politique publice. » « For the premiere fois en vingt-cinq ans, l’extrême richesse et l’extrême pauvreté ont fortement augmenté simultanément », denounced Oxfam, who superior that the answer to enhance the quotidien de milliards d’êtres humains will likely be discovered within the portefeuille des essential fortunes of our planet. L’idee est easy: il faut benefit taxer les riches et redistribuer massivement au bénéfice des plus modestes.

Pour appuyer son raisonnement, Oxfam cites a florilège de chiffres, tous plus parlants les uns que les autres. Even so, after 2020, «two tiers of world riches merchandise» auraient été «captées par les 1% les plus riches, près deux fois plus that the rest of the world inhabitants». Parallèlement, «greater than 70 million individuals supplementary on the dimensions of maximum poverty, there is a rise of 11%». If it isn’t connected to France, “the fortune of billionaires will improve to greater than 200 billion euros after 2020,” says Oxfam. Pour l’ONG, l’objectif serait de diviser par deux le nombre de milliardaires d’ici 2030 grâce à la taxation avant, à plus lengthy terme, de les «abolir» definitively.

« Economie à deux vitesses »

Les riches seraient-ils donc les seuls responsables des injustices qui frappent nos sociétés? Pour le savoir, nous avons interrogé deux économistes aux sensibilités politiques différentes : Nicolas Bouzou, director of the cupboard de conseil Asterès et partisan d’une économie libérale et ouverte, et Mathieu Airplane, director adjoint à l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) et promoter d’une économie sociale et solidaire. Aucun ne nie le fait que les crises successives, ces denières années, ont profité aux «ultrariches». Pour autant, neither l’un nor l’autre ne juge juste d’attribuer tous les maux de nos sociétés au supposed égoïsme des plus fortunés.

Selon Nicolas Bouzou,


Selon Nicolas Bouzou, “You’ll be able to demand from all of the milliardaires to depart, they do not have aura pas moins de pauvres.”

pixabay

“Qu’il y ait des gens qui réussissent et deviennent milliardaires, c’est quelque selected qui est absolument regular dans une economie de marché”, affirms Nicolas Bouzou. A parfaitement égalitaire société, ça n’existe pas. » Ce qui « shock », selon Mathieu Airplane, c’est le constat d’une « économie à deux vitesses »: « On voit l’économie réelle qui souffre de crises multiples, ce qui se traduit par des difficultés sociales pour un sure identify of individuals, et de l’autre côté, une economie financière portée par des valorisations boursières information dans la expertise, le luxe, l’énergie, and many others. Ça a creé des niveaux de richesse qui sont parfois stratosphériques. »

Acteurs de la solidarité

Enviés et décriés, les riches ne vivent pourtant pas en marge de la société et leur fortune participle au dynamisme économique du pays. Pas tous, toutefois, selon Mathieu Airplane: «Il ya des gens qui s’enrichissent en creant des entreprises qui génèrent de la productivité, de l’innovation, creent des emplois et acquittent une fiscalité comparatively elevated sur les hauts revenus, ce qui fait des rentrées fiscales qui permettent de financier le sistème éducatif, la santé, and many others. Et il ya l’héritier, le rentier, qui est plus embêtant, automobile il ne participe pas à la croissance globale de l’économie. »

« Il faudrait une coordination mondiale sur la fiscalité du capital »

Nicolas Bouzou notes toutefois that the ultrariches are, qu’ils le veuillent or non, des acteurs essentiels de la solidarité nationale « au vu du niveau d’impôts qu’ils paient »: « In France, on est acteur de la solidarité en fonction de ses revenus. Plus on gagne d’argent, plus on paie d’impôts. En plus de ça, il ya beaucoup d’investissements dans des foundations, ou dans le domaine de la tradition. Donc les riches ont une contribution constructive à l’économie. » A discovering that Mathieu Airplane contributes a flat, celui de « l’optimisation fiscale » qui conduit parfois les fortunes à être « lastly assez peu imposed ».

L’économiste libéral, lui, deems that «le vrai débat» est de savoir ce que les riches «peuvent faire de mieux? On is a peu en retard sur le capitalisme Anglo-Saxon. Warren Buffett, Invoice Gates, laissent par exemple très peu de choses à leurs enfants et investissent la quasi-totalité de leur fortune dans des grandes problematiques sociétales. In France, c’est différent, c’est plus oriented sur la tradition. »

“All of the world is helpful”

Érigée par Oxfam as la principale resolution aux inégalités économiques, la query d’une taxation plus huge des milliardaires doit-elle se poser ? Nicolas Bouzou n’y est pas favorable et rappelle que la « France est le pays où le taux de prélèvements obligatoires est le plus élevé de tout le monde developpé ».

« Moi, qu’il and ait des milliardaires, ça ne me pose pas de probleme. Ce qui me pose probleme, c’est qu’il y ait des pauvres »

Plus enthousiaste, Mathieu Airplane foresees that the situations are presently not met: «La limite au fait de plus taxer, c’est qu’on ne peut pas le faire seul. La France est déjà l’un des pays qui taxent le plus et il exists une concurrence fiscale entre pays pour attirer les fortunes. Donc il faudrait une coordination mondiale sur la fiscalité du capital, comme ça a été fait avec le taux d’impôt sur les sociétés, mené par l’OCDE, de 15% minimal. »

In October 2022, the fortune of Warren Buffett, CEO of Berkshire Hathaway, is estimated at 108.7 billion dollars according to Forbes


In October 2022, the fortune of Warren Buffett, CEO of Berkshire Hathaway, is estimated at 108.7 billion {dollars} in keeping with Forbes

AFP

Bernard Arnault (LVMH), ici avec sa fille Delphine, serait l'homme le plus riche de la planete avec une fortune approximante les 210 milliards de dollars.  Il advance greatly Elon Musk.


Bernard Arnault (LVMH), ici avec sa fille Delphine, serait l’homme le plus riche de la planete avec une fortune approximante les 210 milliards de {dollars}. Il advance tremendously Elon Musk.

AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *