Skip to content

7 traits that may revolutionize the consumer expertise, Le Lab/Idées

  • TRENDING

Où va le commerce? L’inflation et le specter d’une récession généralisée pèsent sur le climat général, mais les consommateurs n’ont pas dit leur dernier mot, ont estimated the specialists du «retail» au NRF Huge Present, the Salon mondial de la distribution qui se Tenait from January 14 to 18 in New York. Passage en revue des grandes tendances du secteur, et de ses des dernières propositions technologiques.

1. Des magasins avec des yeux

Entrer dans une boutique, c’est de plus en plus être scruté par mille yeux – et pas seulement pour éviter la fraud. The “laptop imaginative and prescient” is likely one of the robust traits of business innovation.

« Le magasin devient un canal média », explica-t-on chez VSBLTY, una société de Philadelphia que installe des cámaras sur les rayonnages afin de « mesurer les audiences », le style, l’âge, l’humeur, notamment le temps d’consideration devant chaque produit, le nombre de fois où ce produit a été vu, s’il a été touché, emporté, changed sur l’étagère. The retailers additionally serve the cameras and the unreal intelligence to measure the affluence and perceive the fits of the acheteurs on magasin. Des puissantes applied sciences, à l’utilization encadré pour réserver l’anonymat des consommateurs.



The “retail” specialists are on the NRF Huge Present, the World Distribution Present in New York.

Extra forward of seeing the others, the boutiques see the merchandise. Le français Belive.ai installe des caméras en hauteur afin de verifier en temps réel si los produits sont disponibles et etiquetés, s’il ya du désordre, si les fruits ou les legumes sont abîmés…

« Nous sommes là pour correctir tous les irritants pour le consommateur », explica Grégoire Provost, qui travaille dans la petite entreprise créée il ya deux ans et s’apprête à déployer sa technologie dans 80 supermarchés Carrefour. « Il suffit de trois ou quatre semaines pour entraîner l’intelligence artificielle », poursuit-il, pour effacer la corvée quotidienne du relevé manuel des rayonnages.

2. Calmer le jeu sur les retours de marchandises

Avec le commerce en ligne et la pandémie, la maison est vuelve la nouvelle boothe d’essayage des magasins. A sensible couteuse for the retailers. “There’s already a prize of conscience of the affect of the returns of sellers on the availability chain and on the margins,” says Patrick Bousquet-Chavanne, who directs the zone Amérique for ESW, a specialist within the administration of cross-border shipments.

Les marques begin à durcir les situations dans les quelles ellos aceptante les retours de mercandises: durée réduite, pénalités de «restockage», montant ajusté primarily based on the extent of fidélité du consumer… Quite a lot of corporations corresponding to Returnly, ReBound or ReturnLogic are happy sur toute la chaîne des retours, de la pédagogie sur la taille ou les couleurs pour limiter les échanges à l’optimisation du paiement pour l’entreprise.

ReBound va jusqu’à gérer le recyclage et le don à des associations si le produit n’est pas économique. « Pour que le retour soit plus économique et plus vert, il faut inciter le consumer à ramener ou revoyer quickly le produit, et vers l’étagère la plus proche, qu’elle soit physique ou numérique », notes ESW.

Des marques hésitent toutefois à changer leur politique. “That is additionally a device for buyer loyalty and retention,” rappelling Valérie de Charrette, worldwide commerce supervisor for American Eagle Outfitters. «Pour une enseigne en ligne como Revolve, les retours font similar partie du modèle économique», identified a different skilled du secteur.

3. Pleins feux sur les données

Du grand magasin de luxe en pleine relaunch Neiman Marcus aux ensignes de fast-food Encourage Manufacturers ( Dunkin Donuts , Arby’s…), “la préoccupation numéro un des enseignes est de conforter leur portefeuille de shoppers, avec de la fidélisation plutôt que de la conquête de court docket terme », decrypted Frank Rosenthal, specialist distribution analyst.

« Les entreprises savent collecter des données depuis longtemps mais on entre peut-être dans une période de maturité, où les enseignes savent mieux la lire et l’exploiter. Et c’est d’autant plus vital pour elles dans une periode d’inflation », analyze-t-il.

Pour fidéliser, les enseignes cherchent notamment à rapprocher leur univers de celui de leurs shoppers. La société Syte, qui compte parmi ses shoppers le géant chinois Shein ou bien des marques like Vans et Timberland, commercialises a moteur de recherche d’photos: the consommateur can take a photograph of a vêtement qui lui a plu, poster with this picture and procure from suggestions for vestes, pants or related robes.

The software program qui decrit avec des mots les photos est surtout utilisé pour afficher d’autres choix à côté du modèle sélectionné par l’acheteur – en restante dans le catalog de la marque.

4. L’attrait de la réalité augmentée et du presque réel

Avec les déboires boursiers de Meta, la maison mère de Fb, le métavers est un peu moins en vogue. Neanmoins, les merçants proceed to look all those that can rendre the parcours d’achat plus réaliste malgré la dématérialisation.

Cela started to be cataloged on-line: the buyer may deal with the article from a distance, then they’re laptop or cell, with out having to obtain a software program. Curie, a Seattle start-up below contract with Bloomingdale’s and Farfetch, makes use of synthetic intelligence to 3D mannequin the gadgets on the market.

« Il faut dix minutes pour générer une chaussure », earlier than one of many builders, Caleb Grey, in returning the mannequin numbered with a view to present the marks, the heels, the laces. L’picture peut ensuite être mise en scène en réalité augmentée – autrement dit, la chaussure virtuelle chaussée sur votre pied filmé.

Le presque réel additionally arrives dans le monde réel sous forme d’hologrammes. Le canadien ARHT commercialises des écrans en forme de cabine, pour démontrer des produits à distance, en grandeur réelle. Spectacular, the set up can intimider the chaland, however she apparel les regards à coup sûr – surtout si l’invité est une star. On comb à différencier ces hologrammes des intelligences artificielles à visage humain de DeepBrain AI.

“Our creons of human virtues, we have now 40 fashions in inventory, dont 4 celebrités like Howie Mandel eat, who can be utilized within the cadre of sponsoring accords,” defined the port-parole of the Korean start-up. Entraînés pendant three weeks, ces avatars s’animent pour répondre à des questions poées en langage naturel, sur cell ou en boutique, notamment dans les superettes 7-Eleven. Aux frontières du réel.

5. Des vendeurs plus productifs… et contrôlés

Les utils connectés font desormais partie integrante de l’equipement des employés, des tablettes de Zebra aux casques de VoCoVo. Et les purposes se multiplen pour organizer le travail des vendeurs.

Based in September 2017, Legion Applied sciences proposes «demand forecasting, primarily based on the climate or native occasions, which will likely be transmitted to the corporate ranging from a month upfront, in order that it may be organized ses besoins en personnel et l’emploi du temps des salariés », explains Huruy Zeratsion.

L’américain OneShop proposes, from son côté, a contrôle des messages postés sur les réseaux sociaux. « The vast majority of the groups on déjà accès aux médias sociaux, mais nous proposes a system of validation, it appears that evidently the corporate can vouloir un meilleur contrôle », explains Lonnie Castello.

Des instruments qui devront s’adapter à la nouvelle génération de salariés, dont les specialists guarantee qu’elle est surtout friande d’indépendance et d’engagement – « ils veulent connaître nos valeurs parce qu’ils jugent qu’ils auront toujours de meilleures choices si on n’est pas alignés », souligne Mecca Mitchell, des magasins Burlington.

The robotisation fait are entrée dans quelques eating places et magasins (Goal proposes dans une poignée de lieux le service de manicure robotisé Clockwork), mais l’un des jeux de 2023 will likely be a finder le bon equilibre, estimates Michelle Evans, of the société d’ Euromonitor research. Ce qu’elle appelle la « robotisation authentique »: « savoir où vous pouvez mettre de l’automatisation mais surtout où vous avez intérêt à le faire ».

6. The final kilometer robots

A drive d’en parler, ils finissent par arriver. Des véhicules autonomous de livraison sillonnent déjà les rues de certaines villes américaines. On peut voir des voiturettes électriques sans conducteur de Nuro, una entreprise californienne créée en 2016, dans les rues de Houston au Texas et de Mountain View – le siège de Google, dont sont issus les fondateurs, et qui a investi dans Nuro. The liquor counts for my companions Uber, the supermarkets Walmart, Kroger, and the chains of fast restoration Domino’s pizza and Chipotle.

After the mannequin with two compartments, Nuro songe à commercialiser des « armoires motorisées » façon consignes Amazon. Le groupe, qui vient d’annoncer 20 % de réductions d’effectifs, prédit un décollage de l’activité aux Etats-Unis cette année. Different actors ont investi ce marché, tel Ottonomy.io, primarily based in Brooklyn, or nicely the specialists in free drones, just like the Israeli Flytrex or the American DroneUp, who’ve signed with Walmart. Mais le poids des marchandises et la réglementation américaine des drones limitent leur champ d’motion.

7. Haro sur le gaspillage

When it comes to technological improvements, “Les Etats-Unis are advancing on consumer tradition, the expression of their mission and a peu on omnichannel administration, however on social and environmental accountability”, rappelling Frank Rosenthal , distribution specialist analyst. Mais tout ce qui a trait à la réduction de la consommation (de la longévité des produits à la location ou la revente d’event) fera partie des grandes tendances 2023 pour un marché américain «dont ce n’était jusqu’ici pas la priorité », estimates Michelle Evans, from Euromonitor.

De quoi créer des opportunités pour des acteurs français como CodaBene (tout juste racheté par Too Good To Go) et Smartway, deux spécialistes du gaspillage alimentaire current dans le pavillon français.

« Les invendus qui périment peuvent faire loses 4 to five % of the chiffre d’affaires d’une enseigne. On the proposal of the cancellation tickets with a décote, mais on aide surtout l’entreprise à mieux anticiper et gérer ses commandes », explains Antoine Truong, from Smartway.

New York Bureau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *